Les “secrets” de la performance humaine

Il y a tout juste 3 mois, l’équipe de France de football nous apportait un magnifique second titre mondial, synonyme de fierté et de ferveur nationale intenses.

Cette image de Didier Deschamps porté par son équipe est belle et pleine de sens.

Quand on écoute le sélectionneur quelques instants après sa victoire, il l’exprime notamment par ces mots, avec toute l’humilité qui le caractérise : la force du collectif, du travail, du mental, mais aussi le rôle des échecs (défaite en finale de l’Euro 2016) sur les succès futurs, ce que l’on appelle aussi la résilience.

Tout le monde a pris conscience de l’incroyable force de ce collectif, là ou d’autres équipes bien plus cotées n’étaient que des assemblages d’individualités. La qualité des relations serait donc un facteur de performance? Pas une nouveauté bien sûr, le mondial 2018 en est juste une preuve de plus.

Les vacances d’été constituent une période idéale pour compenser le stress de l’année passée, pour les jeunes et pour vous-mêmes. Savez-vous que de plus en plus d’études montrent qu’une majorité de personnes sortent des vacances moins motivés et moins en forme qu’au début ? Peut-être l’avez-vous constaté vous-même ?Comment expliquer ce paradoxe ?

Le psychologie positive est une science jeune, qui parle justement des facteurs du bonheur, et de la performance durable de l’être humain. A l’école, le Ministère de l’Éducation Nationale a placé depuis quelques années l’acquisition des compétences psycho-sociales comme une priorité. De plus en plus d’entreprises et d’institutions s’intéressent elles aussi à cette science. Ce n’est pas un hasard.

Quand on parle de performance humaine, ne vous y trompez pas, il ne s’agit pas d’un énième plan pour permettre aux managers, aux entreprises, ou encore aux directeurs d’écoles, de faire de nous les collaborateurs, élèves ou étudiants, des champions boostés aux amphétamines ou autres substances illicites, pour une rentabilité économique qui ne profite qu’à quelques uns, et dont on a perdu le sens, ou encore pour un classement scolaire d’établissement déconnecté du bonheur futur de ses élèves.

Quand je vous parle de performance humaine, je veux dire celle qui a du sens pour chacun d’entre nous, c’est encore découvrir votre ikigaï : votre raison d’être, ce que vous aimez par-dessus tout, et votre domaine d’excellence tout à la fois. Si votre mission et vos actions sont en phase avec vos valeurs et vos forces, alors elles ont du sens pour vous et cela contribue durablement à votre bonheur. Si en revanche elles ne nourrissent que les objectifs d’autres personnes ou entités, en déconnexion avec vous, alors elles ne ont un effet destructeur à terme.

Pour réussir ce parcours semé d’embûches qu’est une coupe du monde de football, les joueurs de Didier Deschamps avaient certainement eux aussi des raisons profondes de se donner à fond, en phase avec leurs valeurs, leurs forces. La qualité de relation instaurée par leur sélectionneur a certainement joué. Sa joie contenue mais visible lors de chaque but était sincère.

Permettre à chacune et chacun de découvrir ses forces, son ikigaï, et ainsi de faire rayonner sa personnalité belle et unique pour contribuer à rendre notre monde meilleur, c’est donc un facteur de performance humaine durable, individuelle et collective. A quand votre tour ? Et à quand celui de vos enfants, de vos apprenants, de vos collaborateurs ?

Cyril Barbé