Leadership positif : kesaco ?

Qu’est-ce qu’être un leader en 2019 ? Est-ce celui qui sait ? Celui qui manage ? Celui qui sait s’exprimer ? Le plus diplômé ? Personnellement je pense plus à celui qui permet le plein épanouissement des autres au service d’un collectif, dans un esprit positif et d’ouverture, à l’image d’un Nelson Mandela.

Fidélisation, motivation durable, confiance mutuelle et confiance en soi, progrès, telles devraient être les promesses des leaders du futur. Il devra aussi être plus positif pour surmonter les innombrables obstacles qui ne manqueront pas de barrer sa route …

Mais comment fait-on pour [re]devenir un leader positif ?

La psychologie positive, un récent domaine de recherche scientifique, nous apprend qu’être positif s’apprend, ou se réapprend, et qu’une attitude plus positive apporte de nombreux bienfaits. Par exemple le fait d’attirer plus de monde autour de soi et ainsi d’être mieux entendu : nous sommes en effet tous plus naturellement enclins à aller vers des personnes positives que des personnes négatives.

Autre exemple, donner aux autres de véritables encouragements exclusivement positifs, spontanés et sincères, non compensés par des expressions du genre “mais tu aurais pu faire mieux …”, contribue à booster la confiance en soi.

Côté motivation, savoir créer une véritable connexion avec les autres, là encore sincère et authentique avec notre entourage est un facteur qui la favorise. Ou encore savoir laisser un juste niveau d’autonomie : nous traitons parfois nos collaborateurs comme des enfants, alors qu’ils sont eux-mêmes parents et responsables de grands enfants, ou qu’ils occupent pour certains des responsabilités dans des associations.

Côté émotions, le monde professionnel n’est pas réputé pour être celui où l’on les exprime facilement. D’ailleurs ce n’est pas toujours mieux en famille ou avec les amis. Pourtant nous avons tous des émotions, et les réprimer durablement entraîne pour certains des dépressions, pour d’autres des comportements addictifs, ou déviants. Au contraire les exprimer (sans tomber dans le “pathos”) permet plus de confiance mutuelle, plus de crédibilité, et une communication plus efficace.

Toutes ces clés, et bien d’autres encore, je les développe dans un parcours de formation complet en leadership positif qui dure 4 jours (2 + 2).

En savoir plus