Ken Robinson

Dans son ouvrage intitulé “Trouver son élément”, Ken Robinson explique comment notre système scolaire, conçu il y a plusieurs décennies dans un contexte de développement industriel, n’est plus aujourd’hui adapté au monde d’aujourd’hui.

Ce système regroupe les élèves par classes d’âge, alors qu’il est aujourd’hui démontré que chaque élève avance a son rythme propre, ce qui fait que certains s’ennuient à faire de la lecture seulement au CP alors que d’autres auraient été plus aptes à l’aborder seulement 1 ou 2 ans plus tard. Ce regroupement empêche aussi un autre facteur d’apprentissage important : le mélange des âges. Dans les familles nombreuses où se côtoient des enfants de tous âges, il est commun de constater à quel point les petits sont débrouillards très vite, et comment à l’inverse les aînés apprennent des plus jeunes sur les nouvelles technologies.

Ce système apprend aussi à ingurgiter un savoir et des connaissances, mais ne nous apprend guère sur le savoir être, alors que c’est une des compétences les plus attendues dans le monde du travail aujourd’hui. Qui plus est dans un contexte où le savoir devient obsolète de plus en plus vite, et à l’ère où celui-ci est de toutes façons accessibles à tout moment et de partout grâce à son smartphone. Qui plus est dans un contexte où l’Intelligence Artificielle avance à grands pas.

Ce système qui éteint à petit feu notre créativité, nos différences, en demandant à chaque élève de rentrer dans un moule, et d’apporter les bonnes réponses aux questions, qui sont toutes conçues pour qu’il n’y en ait qu’une seule. Nos enfants découvrent alors plus tard, en entrant dans le monde professionnel, que la plupart des questions sont ouvertes et ont plein de réponses possibles. On leur demande alors de créer et d’innover pour faire face à ce monde qui bouge en permanence, ce qu’on ne leur a jamais appris.

Ken Robinson est aussi convaincu, comme de plus en plus d’éducateurs, que chaque être humain, chaque jeune, recèle en lui une forme d’excellence, des forces spécifiques, et des aptitudes qui lui sont propres. Et que la réussite et le bonheur sont liés au fait que chacun prenne le temps de découvrir son excellence, son “élément” comme il le dit. Pour être plus capable de l’exprimer, le développer, en faire bénéficier le monde.

Je suis de ceux qui pensent comme Ken. J’accompagne de nombreux jeunes dans leur transition vers le monde professionnel, en particulier des jeunes ayant été rejetés par le monde scolaire, souvent vécu comme un passage traumatisant, même s’ils disent souvent le contraire. Je suis toujours aussi surpris de voir à quel point, avec la bienveillance et l’exigence, avec l’écoute et la patience, ces jeunes réveillent en eux leur élément, et à quel point cette découverte ou redécouverte constitue pour eux une véritable renaissance, et leur sourire épanoui est la plus belle des récompenses.

Un grand merci à vous Ken donc, pour votre ouvrage et vos conférences si inspirantes !