Dirigeants, qui s’occupe de vous ?

La situation sanitaire et les périodes de confinement n’ont pas seulement un impact sur la fatigue physique et mentale. Elles ont aussi un impact psychologique. Les études actuelles le montrent : selon l’enquête Coconel entre autres, menée sur un panel Ifop d’un millier de personnes en France du 31 mars au 2 avril 2020, trois adultes sur quatre souffriraient de problèmes de sommeil du fait du confinement, et plus d’un tiers d’entre eux présenteraient des signes de détresse psychologique

Vous le savez bien, vous qui depuis le début d’année devez en continu rassurer, soutenir, accompagner, ménager, former vos collaborateurs, pour qu’ils continuent d’assurer normalement leurs missions, qu’ils conservent leurs capacités intellectuelles et leur lucidité dans la « tempête ». Mais qui s’occupe de vous, de votre stress, de vos émotions, de vos problèmes ? Qui vous apporte les solutions, le soutien nécessaire dont vous avez besoin ?

En tant que dirigeant, vous êtes la personne la plus importante de votre entreprise ; en tant que manager, vous êtes la personne clé de votre équipe. Le capitaine qui garde son sang-froid et le cap en pleine tempête, quand tout va mal. Celle ou celui qui accompagne ses équipiers, fait en sorte qu’ils aient chacun le juste niveau d’autonomie, ni trop, ni trop peu, les soutient et les rassure en cas de besoin. Celle ou celui qui a la vision, sur qui repose les décisions importantes, in fine. Vous devez donc savoir prendre soin de vous, ne pas être dépendant de vos émotions, qui peuvent altérer votre perception de la réalité, et vous faire prendre de mauvaises décisions.

La solitude et la fatigue

Certes vous les dirigeants savez vous entourer de bons professionnels, de conseils, de réseaux de pairs, qui partagent avec vous vos difficultés et vos réussites. Mais il y a certains sujets que vous ne pouvez pas partager, même au sein de votre réseau bienveillant, surtout quand c’est pour faire le constat que vous n’y arrivez plus, que vous êtes fatigué, que vous avez peur, que vous n’y croyez plus assez, que votre avenir st incertain.

Pour vous les managers, vous vivez aussi une solitude forcée, d’abord du fait de la distanciation physique, et aussi parce que votre propre responsable hiérarchique à tellement à faire et de pression sur les épaules, qu’il s’est éloigné de vous. Et qu’il n’a plus ni le temps ni l’énergie de vous écouter, de vous aider, et de prendre soin de vous.

Se faire accompagner

Vous faire accompagner dans ces phases délicates est donc fondamental, vital. De la même façon que vous consultez votre expert comptable quand la situation financière de l’entreprise l’exige, votre médecin généraliste quand vous êtes malade, votre kiné ou ostéopathe quand vous êtes « coincé de partout ». Il en va de votre survie de dirigeant ou de manager de vous faire accompagner. Ignorer votre situation et ne rien faire ne ferait qu’aggraver la situation, et à plus long terme détériorerait votre santé, votre confiance en vous et votre estime de vous.

Nous vivons une période extrême, même si nous n’en avons vu que le début, où seuls s’en sortiront, celles et ceux qui adoptent une attitude de guerrier, qui ont une excellente santé physique et mentale, et qui pour cela se font aider des meilleurs spécialistes dans leur domaine. Les dirigeants et managers les plus performants se font tous accompagner par des experts. Vous me direz que le ROI (le fameux Retour sur Investissement) est toujours difficile à apprécier, à mesurer. Pourtant, plus de 32 000 études scientifiques ont été conduites à ce sujet, qui ont montré que globalement la rentabilité du coaching en entreprise est de l’ordre de 500%. De quoi donner à réfléchir.

Par qui se faire accompagner ?

Une personne de confiance, un professionnel de son métier, l’accompagnement humain. Un professionnel doté d’une certification, garante de sa formation et ses compétences. Une personne de confiance au sens où tout ce qui sera dit entre vous restera entre vous, garant de la confidentialité de vos échanges. Une personne qui vous fait pleinement confiance aussi : d’abord parce qu’il croit sincèrement dans vos capacités à atteindre vos objectifs, et ensuite parce que ses paroles, le ton de sa voix, son attitude, son regard, sont fondamentalement bienveillants.

Une personne qui sait vous écouter pleinement. Qui respecte votre mode de fonctionnement, votre humeur du moment, vos doutes, vos questionnements, vos émotions, sans vous juger. Une personne qui vous écoute en profondeur, pas seulement vos mots, mais aussi vos émotions sous-jacentes, ou encore vos croyances limitantes.

Une personne qui sait vous challenger au bon moment, et de la bonne façon. Car c’est bien cela que vous êtes venus chercher dans l’accompagnement : vous aider à trouver la solution que vous cherchez en vain depuis longtemps. Parce que votre solution ne se trouve pas là où vous cherchez. Comme l’histoire d’un mec de Coluche, qui cherche ses clés sous un lampadaire. Pourquoi sous un lampadaire ? Pas parce qu’il les a perdues là, mais parce que c’est le seul endroit éclairé de la rue.

Enfin, une personne adaptée à votre personnalité. Vous ne pourrez pas vous adapter à tous les coaches. De la même façon un coach ne peut s’adapter à tous les clients. Tous les dirigeants qui se font accompagner le confirment, il faut que le feeling passe, qu’il y ait une forme de « connexion », même si le coach se doit de garder une distanciation affective. Vous vous sentirez d’autant plus en confiance que votre coach vous ressemble, ou juste que vous sentez une forme de compréhension de sa part.

Un bon coach doit toujours être capable de vous renvoyer vers un confrère, si cette connexion ne se fait pas, que ce soit de votre fait ou de son fait. Un coach qui vous accompagnerait coûte que coûte, malgré ce sentiment de décalage serait un mauvais coach. L’alliance entre vous et votre coach doit être forte pour vous permettre de travailler vos objectifs en profondeur, elle est donc indispensable.

Me choisir comme coach ?

A chaque coach son style, sa patte, ses spécificités. Après 5 années d’expérience, j’ai pu constater que ceux qui me sollicitent et qui apprécient mon style de coaching ont souvent un esprit vif, et aiment que les choses avancent vite. Ils vivent dans et aiment la complexité. Dans le même temps, ce sont le plus souvent, comme moi, des personnes sensibles, soucieux de leur bien-être et du bien-être des autres. Ils (elles) ont donc besoin de beaucoup de bienveillance et de confiance mutuelle. Ils (elles) ont aussi besoin d’un coach qui comprend leur différence, leur singularité, parce qu’il la vit lui-même à sa façon.

Témoignage d’une de mes clientes

Si ce n’est par moi-même, je saurai vous orienter vers d’autres coaches, tous différents, tous expérimentés et certifiés, avec qui j’échange régulièrement au sein d’un club d’une vingtaine de pairs. Je saurai vous mettre en relation pour que vous puissiez choisir celle ou celui qui vous convient pleinement.

Une stratégie de guerrier

Vous aussi donc, prenez-soin de vous, de votre capital  performance, et adoptez une stratégie de guerrier ! Vous qui souhaitez survivre en 2021. Mieux encore : faire partie de ceux qui sortiront vainqueurs de ces « 50èmes hurlants », pour reprendre une métaphore de saison, décidez dès maintenant, avant les autres, de vous faire accompagner, de prendre soin de vous.

Je vous souhaite le meilleur pour cette fin d’année 2020, et pour la suite.

Cyril Barbé

Nous contacter